Balade à Fira

Comme je vous le disais hier, nous sommes rentrés avec la pluie. Et bien je vais compléter la fin de journée et la nuit d’hier. Une fois rentrés à l’hôtel, la pluie a cessée petit à petit. La température est remontée et le vent s’est levé. Dans la nuit, en plus du vent, la pluie a fait son retour, et l’orage est entré en scène. L’ensemble a formé un joyeux concert, bien sonore. Mais le plus drôle, c’est la suite. Nous dormons dans la mezzanine du studio, et une toute petite fenêtre est à la tête de notre lit. Le volet de cette fenêtre ne ferme pas complètement. Maintenant que je vous ai posé le décors, imaginez en pleine nuit, avec le concert précédemment évoqué, que virus entendiez comme de l’eau tomber en goute à goute. L’orage m’ayant déjà un peu réveillé, je me dis que c’est de l’eau qui goutte à cause du volet. Pas loin, mais pas ça. Camille me réveille alors complètement en me disant que nous prenons l’eau. En fait, l’eau goutte sur notre matelas et sur nos oreillers. Fantastique. Camille referme alors le volet qui s’était ouvert sous l’action du vent. J’attrape les serviettes propres pour éponger. Et nous prenons les 2 oreillers de rechanges dans l’armoire. Une fois le périmètre à nouveau sécurisé, retour dans les bras de Morphée.
Après cette nuit de sommeil agitée, je me lève comme la vieille avant Camille (et même plus tôt que la veille), et j’en profite pour aller faire des photos à Oia. 45mn de photos, et pas un touriste à l’horizon: sympa! De retour vers 9h15, nous avons le temps de nous préparer et de prendre notre petit-déjeuner avant d’aller attendre le bus qui doit nous conduire à Fira.
Heureusement que nous partons un peu en avance, car le bus passe avec une bonne dizaine de minutes d’avance. Pas trop envie d’attendre 30mn le prochain. Nous nous faisons déposer avant Fira, dans le petit village limitrophe de Firostefani. C’est là que j’ai repéré un point photo. En fait, c’est depuis ce village que la photo ultra classique ‘dôme bleu et clocher sur fond de mer’ est prise. Je ne vais pas m’en priver. Nous y passons un petit moment et j’espère avoir trouvé lesons points de vue.
Nous descendons ensuite dans le village et nous faisons une halte dans un café. Camille a envie d’un cappuccino et moi, je savoure mon premier jus d’orange frais des vacances. Nous longeons ensuite la côte vers Fira. Nous nous baladons dans les ruelles de la ville. Je ne prends pas de photos de suite car le soleil est pour l’instant mal orienté. Il faut attendre 2h. Donc en attendant, Camille fait un peu les boutiques, pendant que je cherche un point de vue. Nous avons le temps d’aller déjeuner tranquillement. Et vers 15h, je peux enfin faire quelques photos. Je ne voulais pas attendre plus longtemps, même si cela aurait été meilleur, car je veux faire le coucher de soleil à Oia …
Vers 16h, nous repartons prendre le bus qui nous ramène à l’hôtel. Le bus est blindé et nous faisons le voyage debout dans l’allée. Après une courte pause à l’hôtel, nous repartons à Oia, sur un spot que j’ai repéré la veille et qui me semble idéal pour le coucher du soleil. Cela me permet d’avoir un sujet en premier plan, un moulin, et le soleil en deuxième plan, si il n’est pas caché par les nuages. Ça va être limite aujourd’hui mais cela peut être très joli. Et c’est le cas. Nous voyons encore une fois le disque solaire disparaitre dans la mer, et c’est toujours aussi beau.
Nous nous rapprochons du plus joli moulin, qui est sur une propriété privée. Je trouve le point photo que je cherchais la veille, et même si le soleil est couché, nous sommes toujours dans la ‘golden hour’, l’heure dorée, alors j’en profite. Les photos ont l’air très sympas.
Nous repartons à l’hôtel, mais comme il y a encore un peu de luminosité, je fais un dernier arrêt au niveau du vieux château pour prendre une dernière photo.
Nous avons passé une très belle journée.

no images were found

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*