01/10/2012: L’Alhambra

Ce matin encore, c’est lever aux aurores ! En effet, nous allons visiter l’Alhambra, et notre visite des Palais Nasrides commence à 9h30 précise. Et si on loupe l’heure, pas de visite … Donc, nous partons juste un peu avant 8h, histoire d’être à l’ouverture à l’Alhambra et de profiter du lieu avant la foule.

En attendant notre heure de visite des Palais Nasrides, nous partons faire un tour dans les jardins du Généralife, et en chemin, nous nous arrêtons aux Bains Arabes. Comme il n’y a pas âme qui vive, cela me laisse le temps de prendre une photo tranquillement. Nous profitons ensuite de la vue sur l’Albaicin au lever du soleil  depuis les jardins du Généralife. Le lieu est propice à la sérénité. C’est vraiment très agréable.

Petit à petit, les gens arrivent sur le site, et nous, nous repartons vers les Palais. Je n’ai pas le droit au trépied lors de cette visite, nous le déposons donc à la consigne. Je sens que je vais bien me marrer pour faire certaines photos. Il y a déjà du monde dans la file d’attente. Nous patientons quelques minutes avant la délivrance. C’est le début de la visite. Et franchement, ça vaut la coup. Avec le Généralife que nous ferons un peu plus tard, c’est l’endroit le plus beau de l’Alhambra. C’est là que se cache la fameuse Cour des Lions. Toutes les pièces que nous visitons sont magnifiques. Les stucs, les faiences, les bois … splendides. C’est un régal pour les yeux. Et même si il y a du monde, nous avons le temps de profiter du lieux.

Une fois la visite des Palais Nasrides terminée, nous allons visiter l’Alcazaba. Bâtiment militaire, il n’a pas vraiment de charme, mais offre une vue incomparable sur Grenade et l’Albaicin.

Dernier site à visiter: le Généralife. Là encore, pas de trépied. Pas grave, je suis rodé. Après le spectacle visuel dans les Palais Nasrides, nous avons droit à un spectacle auditif et olfactif. L’eau coule partout. Les canaux, les fontaines, c’est un gazouillis permanent. Et les odeurs … je ne sais comment définir l’odeur qui règne ici grâce aux multiples essences d’arbres, aux nombreuses fleurs. C’est ennivrant, d’autant plus que cette odeur est vraiment celle que j’ai associée à Andalousie dans ma mémoire (suite à mes précédents voyages).

Résultat, nous avons passé 6h à l’Alhambra. Pas mal, non ? Et toutes ces émotions, ça creuse. Nous redescendons dans Grenade afin de nous trouver un lieu sympa pour déjeuner … enfin limite faire collation. Nous trouvons le lieu idéal: la Bodega Castañeda. Vous trouverez l’adresse sur Tripadvisor ou autre. Vous passez à Grenade, n’hésitez pas, venez déjeuner ici. Au début, nous avons hésité, car il y avait pas mal de monde, pas de place où s’asseoir … et puis finalement, Camille m’a dit: « il n’y a que des espagnols, ça doit être bon ». Bonne pioche. Nous avons certes mangé debout autour d’une barrique transformée en table (j’ai déjà vu ça chez quelqu’un … Olive ?). Et nous avons surtout super bien mangé.

Après ce déjeuner pantagruesque, Camille part « visiter » les boutiques de Grenade, quant à moi, je pars visiter la ville au hasard.

En fin de journée, nous nous retrouvons au mirador San Nicolas, dont j’ai déjà parlé. C’est toujours noir de monde, mais le point de vue sur l’Alhambra est génial. D’autant plus qu’aujourd’hui, grâce à cette belle journée ensoleillé (avec un petit 28°C), nous avons droit aux montagnes enneigées de la Sierra Nevada. Magnifique!

Allez, demain dernière journée avant le retour.

Bonus:

2012Andalousie014